Voir aussi
Les plus vus

Fès : une création sublime en ouverture du festival de la culture soufie

Fès : une création sublime en ouverture du festival de la culture soufie
Dimanche 20 octobre 2019 à 19:08

La création artistique ‘’Al Shushtari, prince des troubadours ‘’, a donné le ton, samedi soir au parc Jnane Sbile à Fès, à la 12ème édition du Festival de la culture soufie.

Interprétée par trois grandes voix du chant sacré, issues des trois traditions abrahamiques, à savoir Françoise Atlan (France), Marouane Hajji (Maroc) et Curro Piñana (Espagne), cette création inédite a plongé le public du festival, le temps d’une soirée, dans l’Espagne d’Al-Andalus, terre de tolérance et du vivre ensemble où la culture soufie était un véritable art de vivre.

Dirigée par l’artiste Mostafa Amri, l’œuvre artistique ‘’incarne purement et simplement la pensée d’Al-Shushtari, soufi andalou et véritable pont entre les cultures’’, selon les organisateurs.
Hétéroclite et interculturelle, la troupe a exécuté avec magnificence un florilège des plus beaux chants soufis puisés dans le riche patrimoine poétique d’Al-Shushtari, des morceaux porteurs de messages d’amour, de tolérance et de vivre-ensemble. L’ensemble, composé d’artistes de diverses nationalités mais tout aussi talentueux les uns que les autres, a emmené l’assistance dans un voyage musical, mystique et poétique de l’Andalousie musulmane du 13ème siècle.

Durant presque deux heures, les textes d’Al-Shushtari ont été revisités et majestueusement interprétés en arabe et espagnol au grand bonheur des passionnés de la musique mystique, un genre artistiques aussi sublime qu’authentique. Pour le président du Festival, Faouzi Skali, cette édition a choisi d’associer les notions d’humanisme et de spiritualité, notant que ‘’ce choix peut paraître d’autant plus étonnant que le premier terme renvoie, dans l’histoire occidentale depuis le XIVème siècle à un mouvement de pensée, dont le but était de s’émanciper des ordres transcendants de la religion et du sacré’’.

‘’Ce mouvement s’inscrivait à sa façon dans un débat déjà ancien, en Occident comme en Orient, entre foi et raison, religion et politique, liberté et transcendance’’, a-t-il poursuivi, ajoutant que la ‘’culture soufie peut ainsi apporter sa contribution, parmi d’autres spiritualités et sagesses du monde, à une autre civilisation possible’’. Organisé par l’association du Festival de Fès de la culture soufie sous la thématique ‘’la culture soufie, un humanisme spirituel pour notre temps’’, cet événement fait la part belle au patrimoine immatériel soufi en revivifiant les grands textes des maîtres soufis.

Cette 12ème édition porte sur une panoplie d’activités culturelles et artistiques, ainsi que des tables rondes, dont ‘’la culture soufie comme art de vivre’’, ‘’faire revivre l’esprit de Fès par la culture soufie’’, ‘’enjeux sociétaux et spirituels face au transhumanisme’’ et ‘’religions et droits humains’’, outre des chants des confréries soufies et des expositions artistiques.

Source : MAP
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent