Voir aussi

Mawazine-2019: Ambiance bouillonnante à Nahda avec la Reine de la scène, Myriam Fares

Mawazine-2019: Ambiance bouillonnante à Nahda avec la Reine de la scène, Myriam Fares
Lundi 24 juin 2019 à 09:03

La Reine de la scène, la chanteuse libanaise Myriam Fares a créé l’événement, dimanche soir sur la scène Nahda à Rabat, dans le cadre de la 18-ème édition du festival Mawazine Ryhtmes du monde (21-29 juin), avec une prestation épatante, qui a captivé les cœurs et dégagé une énergie bouillonnante digne d’une superstar mondiale.

Devant une scène comble, cette chanteuse aux cheveux bouclés a fait une entrée remarquable. Vêtue d’une robe jaune moutarde telle une princesse, Myriem Fares n’a pas manqué d’exprimer son amour pour le peuple marocain et sa fierté de se produire dans l’un des grands festivals internationaux.

Pour que ses retrouvailles avec le public de Mawazine soient inoubliables, Myriem Fares a interprété la célèbre chanson patriotique "Sawt Al Hassan", tout en portant au plus haut le drapeau marocain. L’interaction du public a été juste incroyable au point de donner la chair de poule, comme vous pouvez bien l’imaginer !

Très attendue par ses fans venus en masse pour acclamer cette icône libanaise incontestée du glamour, la jeune artiste aux multiples talents a mis le feu sur scène comme à son habitude, avec ses tubes "Kifak inta", "Khalini", "Wahichni", "Ana Wi Chouq", accompagnés des danses spontanées.

Chant et danse, rien ne peut arrêter l’infatigable Myriam Fares, qui a conquis le public avec ses chansons mêlant musique arabe et pop, la propulsant au rang de superstar et lui ouvrant ainsi les portes du monde.

Ambiance garantie durant tout le spectacle, le public a été transporté par le charme et l’énergie d’une star pas comme les autres, en l’accompagnant en chœur fredonnant les paroles de ses chansons à succès.

Orientée vers les nouvelles tendances, Myriam a revisité certains répertoires, notamment des classiques marocains. Elle a, ainsi, interprété à cette occasion sa célèbre chanson "Tlah" en dialecte marocain.

Et pour cause. La chanteuse libanaise avait annoncé lors d’une conférence de presse à Rabat tenue à l’occasion de Mawazine-2019, qu’elle sortira prochainement une chanson marocaine imprégnée du rythme de la musique du nord du Royaume, en l’occurrence le Rif.

Transmettant une joie de vivre "hors du commun", Myriem Fares a rendu un vibrant hommage à la chanson marocaine, lors d’un concert qui restera gravé à jamais dans la mémoire des festivaliers de Nahda, avec lesquels la superstar a tenu à prendre plusieurs selfies.

La soirée a été, également, marquée par l’impressionnante prestation du groupe égyptien "Oka Wi Ortega", composé de Mohamed Salah et Ahmed Metwali, considérés comme de véritables phénomènes de la chanson populaire égyptienne.

Ce groupe qui a présenté un étonnant mix entre la musique populaire égyptienne et la culture hip-hop, a été rejoint sur scène par la chanteuse égyptienne May Kassab (épouse de Oka) qui portait un très beau caftan noir et Farid Ghanam (Farawla), qui ont présenté pour la première fois leur duo qui vient de sortir et dont le vidéo clip a été tourné récemment au Maroc.

Ce duo qui attire des millions de vues sur les réseaux sociaux et se produit dans les festivals égyptiens les plus populaires, a enflammé littéralement la scène de Nahda et fait découvrir au public marocain un nouveau style musical.

Aucune scène n’illustre mieux la passion de Mawazine pour la musique arabe. Dédié à la musique orientale, l’Espace Nahda accueille les plus grandes voix du monde arabe et rassemble à chaque concert plusieurs dizaines de milliers de personnes. La scène offre aux festivaliers une occasion unique de découvrir le meilleur du répertoire moderne et classique de la région arabe.

Source : Imane BROUGI (MAP)
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent