Voir aussi

Mawazine 2019: Spectacle mémorable de la pop star libanaise Ramy Ayach

Mawazine 2019: Spectacle mémorable de la pop star libanaise Ramy Ayach
Vendredi 28 juin 2019 à 09:29

La pop star libanaise, Ramy Ayach, a mis le paquet jeudi sur la scène de l’espace Nahda, offrant un spectacle électrique pour le plaisir de ses fans, venus en milliers admirer son deuxième passage au Festival Mawazine-Rythmes du monde.

C’est un show mémorable plein d’agréables surprises qu’ont vécu les festivaliers sur cette scène réservée exclusivement à la chanson orientale, lors de la 7ème soirée de la 18ème édition du Festival.
 

Et quoi de plus beau pour commencer le spectacle et charmer d’emblée l’assistance que la chanson “Allah Alwatan Al Malik”. Une ode de Ramy Ayach dédiée à Sa Majesté le Roi Mohammed VI et au peuple marocain, dans laquelle le Libanais célèbre le Maroc et sa civilisation attisant la flamme d’un public déjà chauffé à blanc.

S’en est suivi une série des plus belles des chansons ayant fait le succès de cet artiste charismatique, telles que “Qalbi Mal”, “Ya Msahar Eïni”, “Khalini Maâk”, en plus de la chanson “Bahib Enas Erray’a” qui avait fait carton lorsqu’il l’avait sortie en duo avec le chanteur égyptien Ahmed Adaouia, il y a une dizaine d’années.

En plus de son riche répertoire, il a interprété avec brio quelques classiques de la chanson orientales, comme “Sawah” d’Abdelhalim Hafed, “E’tazalt El Gharam” de Majida El Roumi, en plus de la célèbre “Didi”, l’un des plus beaux tubes Raï des années 90.

En plus de sa prestation généreuse, Ramy Ayach a aussi fait montre de générosité et de partage quant il a fait monter en scène de jeunes talents révélés dans le “Théâtre du Liban”. Convaincu de leur capacité, il les a propulsés devant une foule interminable de férus de la chanson orientale, comme pour faire une première connaissance et un premier pas dans une carrière artistique, qu’il souhaite réussie.

Commencée avec une chanson patriotique, la soirée allait se terminer par une geste héroïque, à savoir la chanson de la marche verte, qu’il a chanté avec le public en brandissant le drapeau national.

Chanteur, compositeur et philanthrope, Ramy Ayach a remporté les plus prestigieux prix panarabes, la preuve en est l’engouement incomparable pour ses concerts. Il est aussi l’un des artistes arabes les plus attachés au Maroc.

La soirée avait commencé en beauté, avec Hasna Zalagh, une artiste marocaine qui n’a pas démérité, livrant un spectacle de haute facture mếlant Raï, Aïta en plus de ses propres chansons comme “Ghatwelli li” et “Kid Nsa”.

Hasna Zalagh a aussi gratifié l’assistance avec un cocktail de chansons légendaires de Nass El Ghiwane et Jil Jilala, pour le grand bonheur des festivaliers qui ont entonné avec elle toutes les chansons qu’elle a interprétées.

Chanteuse marocaine connu du monde arabe, Hasna Zalagh est la révélation de l’émission Studio 2M de 2005. Avec un beau timbre de voix et de bons choix musicaux, Hasna a lancé diverses belles chansons et a collaboré avec des pointures de la musique arabe.

L’espace Nahda, considéré comme la scène de la chanson orientale par excellence accueille les plus belles voix arabes qui envoûtent, sans nul doute, les passionnés de la chanson arabe, qu’elle soit classique ou moderne.

 

Source : Tarik Moumen MAP
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent